Litomysl Histoire de la ville záložky a sdílení

Histoire de la ville

Le premier peuplement du territoire de Litomysl actuel se faisait le long d'une voie de commerce publique, appelée plus tard "Le Sentier de Trstenice" qui traversait la frontiere du pays pres de Svitavy actuel et reliait la Boheme et la Moravie. La premiere mention écrite de l'existence de la ville date de la fin du XIeme siecle, époque ou le prince Bretislav II. fonda - probablement sur l'emplacement d'un lieu fortifié plus ancien appartenant a la famille de Slavnikides mentionné par la Chronique de Cosmas ou on en parle déja en 981 - soit une église, soit une maison de l'ordre des Bénédictins. Dans la moitié du XIIeme siecle, Zdik, éveque de Olomouc, y introduisit l'ordre des Prémontrés, dont le couvent se trouvait sur l'emplacement acutel du château et reçut le nom du "Mont des Oliviers". Faisait partie du couvent également l'église Saint-Clément, considérée pendant longtemps comme la plus ancienne église de Boheme.

Le couvent devint un centre important de la région et a son pied, le long de la voie publique pres de la riviere Loucna, naquit un site d'habitation. En 1259, ce site reçut les droits urbains du roi Premysl Otakar II et Litomysl devint ville serve.

En 1344, - parallelement a la fondation de l'archi-éveché de Prague - Litomysl se vit doté de l'éveché. Le couvent avait cessé d'exister et ses biens furent répartis parmi l'éveque et son chapître. A partir de 1353 la fonction de l'éveque de Litomysl fut exercée par Jan II de Streda, chancelier de Charles IV et homme d'une grande largeur d'esprit. En 1356, il introduisit a Litomysl les Augustins qui firent construire a cette époque-la l'église de couvent devenue plus tard le Temple de prévôté.

En 1388 Jan IV Zelezny, connu également en tant qu'opposant de Hus, devint éveque. En 1421, les armées hussites attaquerent aussi Litomysl (meme si Jan IV exerçait ses fonctions déja a Olomouc). La ville se donna sans lutte, mais quatre ans plus tard, elle fut prise par une aile plus radicale de l'armée hussite et meme le tertre du château fut l'objet des combats. L'éveque Ales de Brezi se sauva et l'éveché, dont les bâtiments furent détruits par le feu, pratiqument cessa d'exister.

En 1432, les Kostka de Postupice devinrent propriétaires de Litomysl. Leur gouvernement apporta de l'épanouissement a la ville qui devint, au cours du dernier quart du XVeme siecle, un centre important de l'Unité des Freres moraves. L'éveque de l'Unité s'y installa, on y plaça les Archives de l'Unité ainsi qu'une imprimerie importante. A la fin du quinzieme siecle, la ville s'étendit vers le tertre du château, ou naquit la "Ville Nouvelle" ou "Ville Haute" avec son propre gouvernement.

En 1547, Litomysl fut confisqué a Bohus Kostka de Postupice pour sa participation a la sédition manquée contre Ferdinand Ier. Un an plus tard, l'Union des Freres moraves (qui également prirent part - surtout grâce a l'éveque Jan Augusta - a la sédition) fut de nouveau inderdit et ses membres durent quitter le pays.

En 1567, le domaine de Litomysl, a l'époque un de plus grands du pays, devint propriété de Vratislav de Perntein qui y fit construire, un ans plus tard, un château Renaissance. La demeure des Kostka, créée par la reconstruction des bâtiments de l'éveché et détruite par un incendie (par ailleurs, des incendies représentaient un danger important pour la ville tout au long de son histoire), était vétuste, et le château donc représenta en principe une nouvelle construction. Il devint une de plus belles constructions Renaissance non seulement de notre pays, entre autre grâce a une décoration sgraffites magnifique. De l'époque de Vratislav, un reglement municipal sur la propreté a été conservé, constituant un document intéressant sur l'aspect de la ville et la maîtrise d'hygiene publique.

Vratislav de Pernstein pratiquait des sanctions dures contre les Freres moraves, suivi, apres sa mort, par sa femme Marie Manrique de Lara ainsi que leur fille Polyxena qui continuaient l'oeuvre de la recatholisation. En 1640, Frebonie de Pernstein, dernier membre de la famille Pernstein invita a Litomysl, devasté par la guerre de trente ans, l'odre des Piaristes. Le college des Piaristes avec son église et ses écoles furent construits plus tard sur l'emplacement de la "Ville Haute", détruite par un des incendies en 1635.

Les Piaristes étaient un ordre a vocation instructive : en 1644, ils commencerent a enseigner aux écoles qui se trouvaient a l'origine sur l'emplacement du Temple actuel. Un institut de philosophie, établi aupres du lycée des Piaristes au courant du XVIIeme siecle, avait une grande importance pour le développement culturel futur de la ville et pour sa renommée.

En 1680, des corvées difficiles et les autres obligations auxquelles les serfs furent assujetis apres la guerre de trente ans, avec la recatholisation continuante, déboucherent en une grande révolte des paysans, dont le centre devinrent les abords de Litomysl. Les principaux représentants de la révolte furent éxecutés.

A cette époque-la - a partir de 1649 - le domaine appartenait aux Trautmannsdorf qui marquerent l'aspect de la ville surtout par la construction du nouveau Temple des Piaristes selon le projet de G. B. Alliprandi, achevé en 1722 par F. M. Kanka. Devenue symbole de la victoire de la contre-réforme, l'église fut pendant des années témoin, ainsi que la ville, de grandes fetes religieuses.

Tout au long du XVIIIeme siecle, la ville continuait a lutter contre des incendies - on dit qu'on avait pris l'habitude, en Boheme, de dire "ça brule comme Litomysl" -, des crues ainsi que des pertes causées par les guerres. La ville a été atteinte d'un incendie catastrophique en 1775, d'une crue en 1781 et, de nouveau, d'un grand incendie en 1814. Suite aux incendies, dans la premiere moitié du XIXeme siecle, il y eut de nombreux remaniements des maisons bourgeoises qui revetirent le style empire prédominant.

L'incendie en 1775 donna, a partir de 1758, une impulsion aux seigneurs - les Wallenstein-Wartenberg - a entreprendre de grands remaniements du château et de ses environs. Un théâtre conservé jusqu'a nos jours fut construit au château et des spectacles donnés par des comédiens-amateurs représentaient une animation favorie également pour la ville. En 1830, le petit Bedrich Smetana, enfant prodigieux né six ans plus tôt dans la brasserie du château, donna un concert a l'Académie des Philosophes.

Dans la 1ere moitié du XIXeme siecle, les écoles des Piaristes et l'Institut de philosophie, celui-ci renouvellé apres une pause en 1802, constituaient le centre de la vie spirituelle de Litomysl. Parmi les pédagogues ainsi que les étudiants, on trouvait de nombreuses personnalités de la vie scientifique et littéraire.

Les événements révolutionnaires de 1848 furent vécus par Litomysl de façon dramatique. Depuis le mois de mars, une légion étudiante fut constituée, suivie, peu de temps apres, d'une garde des bourgeois avec Josef Buchtele en tete. Une partie d'étudiants et la garde municipale combatterent en juin a Prague et apres la défaite et surtout apres les luttes a Vienne en octobre, Buchtele préparait une vraie révolte armée. Cependant, celle-ci fut trahie et Buchtele arreté. La résistance persistait surtout dans les écoles, mais l'Unstitut de philosophie fut fermé en 1849.

En 1855, le domaine endetté de Litomysl fut acheté aux encheres par les Thurn-Taxis. Le domaine devint, apres des changements politiques et administratifs imposés par les évenements révolutionnaires, le centre d'un nouveau district et la ville de Litomysl son centre administratif.

Apres la chute de l'absolutisme de Bach, la vie de la ville réposait sur de différentes associations. De nombreux responsables de celles-ci étaient pédagogues issus non pas de l'Institut de philosophie, mais d'un lycée réformé, ou, a partir des années cinquante, meme des enseignants laiques pouvaient donner des cours. De nombreuses personnalités, surtout des écrivains, étaient attirées par Litomysl non seulement grâce a ses écoles, mais aussi grâce a l'imprimerie d'Auguste réputée. Alois Jirasek, lui aussi, y vint s'installer en tant que professeur du lycée. En 1891, le Musée municipal fut crée, ouvert la Bibliotheque et c'est depuis 1905 que le bâtiment représentatif de la Maison Smetana est utilisé par la Ville.

Pendant le premier tiers du XXeme siecle, la construction du nouveau Quartier Masaryk se déroulait progressivement. Un nouveau lycée fut terminé en 1923, un an plus tôt, la Maison populaire fut construite. En 1929, l'Ecole d'Industrie fut bâtie.

En 1924, le monument de Bedrich Smetana créé par Stursa fut inauguré sur la Place Smetanovo namesti actuelle. En 1926, la galerie municipale avec les tableaux de J. Marak, A. Dvorak ainsi que des artistes modernes fut ouverte. La galerie de tableaux actuelle, située dans le locaux du château, renoue avec cette tradition. Pendant la premiere moitié des années 30, Litomysl devint lieu de grandes expositions (sur A. Jirasek, B. Nemcova, B. Smetana). Un rôle important dans leur organisation appartenait a Zdenek Nejedly, originaire de Litomysl.

Pendant la deuxieme guerre mondiale, l'ensemble de la communauté juive locale fut exterminé. Le transfert de la population allemande apres la guerre a changé la composition ethnique, avant tout celle des villages voisins. Les événement de février 1948 n'ont pas trouvé un écho plus important; l'opinion publique n'a été bouleversée que par le proces du recteur du college des Piaristes F. A. Stritesky et les autres en 1950. Depuis1960, Litomysl fait partie du district de Svitavy.

En 1949, le château et ses dépendences accueillirent la premiere année du festival d'Opéra "Litomysl de Smetana" organisé avec un grand concours de Zdenek Nejedly. Avec des pauses, le festival est organisé jusqu'a nos jours, meme si son plan original qui voulait apporter aux auditeurs surtout de la musique de Smetana, a été abandonné; aujourd'hui, il s'agit d'un festival de grande envergure de dramaturgie et de grande renommée et, en meme temps, un des événements culturels les plus importants pour la ville. Depuis 1974, est organisé également le festival "Jeune Litomysl de Smetana", un défilé de la jeunesse musicale.

A partir des annés soixante-dix du XXeme siecle, le château de Litomysl, étatisé et classé, depuis 1962, parmi le patrimoine culturel national, est devenu l'objet d'une rénovation de sa décoration sgrafittes. La grande rénovation y attira, pendant ces années, un groupe d'artistes avec Olbram Zoubek en tete. Les installations du Musée de la Musique tcheque ne sont pas restées longtemps dans les salles du château et actuellement, la château abrite une exposition d'habitat de la noblesse. Le caractere exceptionnel de du château et de ses dépendences a été confirmé, en 1999, par son classement sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

L'évolution de la ville apres le novembre 1989 a apporté de nombreux changements dans sa vie culturelle ainsi que politique, un nombre important de constructions nouvelles ainsi que la rénovation de son patrimoine historique. On a inauguré le "Portmoneum" et une école pour les restaurateurs. L'évolution économique est liée surtout au déveleppement de l'entreprise Vertex. Parmi les événements importants, il faut citer la rencontre des sept présidents des pays de l'Europe centrale, qui s'y sont ressemblés a l'invitation de Vaclav Havel en 1994. Un an plus tard, le roi d'Espagne s'y est arreté également. Le dernier changement important en date de l'aspect de la ville, c'est la reconstruction des Jardins de couvent, rendus accessibles au public en septembre 2000.

Litomysl de nos jours est une ville consciente de la richesse de son histoire et de ses traditions et elle sait y puiser des idées pour son développement futur. Elle garde son patrimoine historique riche, mais tente également d'avoir une architecture moderne de qualité. En principe, elle a gardé le caractere de "petite ville" et offre la possibilité de découvrir de petits tessons au moins de l'esprit de Litomysl du temps de la renaissance nationale tcheque; développe une riche vie culturelle et associative, mais aussi l'industrie, le commerce et l'économie; offre a ses habitants ainsi qu'a ses visiteurs une riche animation sportive (un complexe sportif en construction).

Les auteurs de ce texte ont utilisés le livre de M. Skrivanek "Litomysl - Ville ancienne", Paseka, Praha et "Litomysl 1997", ou on trouve d'autres sources littéraires portant sur l'histoire de la ville.


© 2011 - 2017 Město Litomyšl